Archives de la catégorie ‘Edibitch’

gode-save-the-pine

Auteur: Jacinthe Nitouche

Editions: Edibitch

Format: E-BOOK

Prix: 0.99 euros

Temps de lecture: 1 heure

Résumé:

Je me regarde dans le miroir et remercie dame Nature de m’avoir autant gâtée. J’ai de grands yeux gris et des cheveux noirs coupés très courts pour faire ressortir mes traits fins. Je mesure 1,67m et je suis parfaitement équilibrée. J’aime mettre en valeur ce que je vois. Pourquoi cacher ce don qu’on m’a offert ? Ce serait un sacrilège. Je ne vous l’ai peut-être pas dit, mais j’ai une très grande confiance en moi qui me permet de me sortir de toutes les situations sans en pâtir. C’est grâce à elle que je survis dans cette jungle. Je n’ai pas peur de rencontrer des problèmes dans ce monde parce que je suis les problèmes. Je peux vite devenir ton pire cauchemar. Je suis ce qu’on appelle une garce ! Et je l’assume totalement. Pour le moment, c’est même ma seule raison de vivre.

Mon avis:

Quel plaisir de retrouver l’un des personnages de BORA BORA BITCHE’S, et pas n’importe laquelle PHILLIS la reine des Garces en puissance, elle est celle que l’on déteste que l’on jalouse mais surtout elle est ce qu’on aimerais être nous. Et oui une Garce une vrai qui s’assume et n’a peur de rien. Que du bonheur que de retrouver le temps d’une heure de lecture la plume de Jacinthe Nitouche^^ 

Dans cette nouvelle, on en apprend un peu plus sur Phillis et sa vie de dingue, de reine du sexe et un peu plus sur sa personnalité, ce qui fait que je m’accroche encore plus à elle. En plus j’ai enfin mon explication sur la fameuse « chandelle du feu » et sur son secret de « fabrication » on peut dire. Et le best of bonus suprême LA rencontre avec les morues, mon passage préféré est la « brochette de cul » qui m’a fait vraiment rire.

Cela fait vraiment du bien de lire un livre de Jacinthe Nitouche, c’est la seule auteure qui arrive à me faire rire du début à la fin du livre, il a un vrai effet anti dépresseur. en plus l’e-book est à 0.99 centimes, cela ne vaux vraiment pas le coût de s’en passer.

Vivement Bora bora bitche’s 2^^ 

Sexy No de Rose Darcy

Publié: 12 septembre 2014 dans Edibitch, Nouvelles, Romances
Tags:

couv43984097

Auteur: Rose Darcy

Edition: Edibitch

Pages: 62 

Prix: 5 euros

Temps de lecture: 50 minutes

Résumé:

Elle ne rentre pas dans un jean slim en taille 34. Elle ne fait pas la couverture du dernier numéro de Vanity Fair. Elle n’est pas le centre du monde, même si elle aimerait! Elle n’est pas l’un de ces top modèles qui défilent pour Victoria’s Secret. Elle n’est la muse d’aucun créateur, ni l’égérie de Dior, même si elle adorerait. Elle n’est pas ‘objet de tous les fantasmes et il n’y a pas des milliers de gens qui s’endorment en rêvant d’elle. Elle n’est pas la femme que tout homme désir. Non, elle n’est pas tout ça. Et peu importe! Parce qu’il y a bien une chose qu’elle est. Elle est… elle. No. Et vous allez adorez ses imperfections au point de tomber amoureux d’elle. Vous êtes prévenus!

Mon avis:

C’est un petit livre express, qui se lit en moins d’une heure, pratique pour les moments ou l’on n’arrive pas à dormir. On suit No durant un journée, avec Greg le frère d’une de ses meilleures amies qu’elle déteste car c’est lui qui lui à donné au collège le surnom de Willy, et oui ça fait mal! et ça ne pardonne pas.

J’ai passé un excellent moment avec elle. Elle est ronde elle est belle, elle à de l’humour et un bon caractère! que ça fait du bien de voir des héroïnes comme cela, ça change et ça manque beaucoup dans la littérature. Et la couverture est juste TROP SEXY j’adore la couverture. 

Donc c’était un super moment et pour le prix vraiment dommage de s’en priver.

bora-bora-s-bitches-331154

 

Auteur: Jacinthe Nitouche

Editions: Edibitch

Pages: 574

Prix : 15 euros.

Temps de lecture : 3 jours

 

 

Résumé:

Que dire à part que je vis, ou plus exactement que j’essaie de survivre, avec trois filles plus cinglées les unes que les autres: Pétra Van de Pute, Jane Moreau et Phillis Pine, dans un endroit que nous avons rêveusement surnommé « Bora bora ».

Oui sur le papier ça peut envoyer de la bûchette, mais dites-vous que dans la vie c’est pire. Pour épicer le tout, un mâle de nature indéterminée, qui a le don de me mettre le téton en érection et la vulve au court-bouillon, est apparu subitement sur notre palier… advienne que pourra! 

 

Mon avis :

Quand j’ai reçu le livre, je me suis dit: « purée paie ton pavé », puis je me suis dit « chouette j’en aurai plus à lire », car oui le résumé m’attirais énormément. Puis j’ai commencée à le lire et je me suis demandée si je survivrais à tant de grossièretés balancées à la minute. Et finalement j’ai tenue le coup! J’avoue que les premières pages n’étais pas facile, mais j’ai pris mon courage à deux mains et je me suis accrochée, et au fil des pages je me suis détendu, je n’ai pas oubliée l’écriture, non non j’ai carrément accrochée! Je pense que le livre sans ça ne serais pas aussi bien, je pense même que les personnages sans ça ne serais pas nos BITCHES préférées.

Un fou rire toutes les deux pages, j’en ai même eu des pertes, ma culotte « ragnagna » sans souvient encore! des répliques balancées comme un tueur d’élite, Jacinthe Nitouche et la lucky luc de la réplique « qui trou le string ». 

Mais c’est avant tout un livre sur une superbe histoire d’amitié entre 4 nanas et mon dieu j’échangerais bien mon mec contre ces filles là. Ou les « glands » font leur boulot de glands, ou les « morues » compte le plus. Ces magnifiques jeunes femmes sont à l’aise dans leur époque, à l’aises dans leur string et s’assumes et c’est comme ça qu’on les aimes à coup de « ma grosse », « morues » « ça envoi de la bûchette » et « roulage de galoche » , elles sont juste géniales. 

Alors c’est sur que ce livre est déconseillé aux âmes sensibles, aux puritaines, et au – de 16 ans (quand même un peu si ^^) , il prouve que l’on peut faire un livre de qualité quand l’auteur et l’écriture sont de qualités. 

 

C’est un énorme coup de coeur pour moi et je vous conseil d’aller directement sur le site de EDIBITCH et d’aller vous offrir un exemplaire de ce plaisir littéraire qui se déguste comme un bon moelleux au chocolat.