Archives de la catégorie ‘Humouristique’

ob_fbf633_cover

 

Auteur: James Lee

Editions City

Pages:

Prix : 7.90 euros

Temps de lecture : 3 jours

 

Résumé:

Bienvenue à Gray Town! Ses 7ooo habitants, son association de moto neiges, sa bibliothèque municipale et son fameux club de lecture réunissant chaque semaine cinquante femmes autour de la découverte d’un livre.
Cette fois, leur choix se porte sur le best-seller à la mode: une romance érotique décrivant les ébats musclés d’un jeune couple. Le livre agite ces tranquilles ménagères qui, du coup, trouvent leurs vies sexuelles lamentables et leurs maris trop avachis. Elles décident de prendre « les choses » en main.
Seulement, rien n’est comme dans les livres: un ascenseur qui tombe en panne, le facteur qui vous découvre déguisée en écolière ou la voisine qui s’interroge sur ce drôle de canard en plastique… Le parcours vers la libération sexuelle comporte bien des embûches. Les 50 ménagères de Gray ne sont pas au bout de leurs peines!

Mon avis:

Quand je suis arrivée dans ma librairie et que je suis tombé sur ce livre je me suis dit « oh non! encore un livre sur les 50 nuances de Gray, pff ils ne vont pas nous lâcher avec se bouquin! » et puis je l’ai tourné dans tout les sens et j’ai vu le mot « parodie » ohhh cela m’intéressais beaucoup plus, alors je l’ai ouvert et feuilleté quelques passages qui m’ont beaucoup plus, alors je me suis dit « ok c’est bon je m’auto flagéllerais ce soir pour expier ce pêché ».

Alors se livre c’est l’histoire de ménagères un peu coincées il faut bien le dire avec une vie sexuelle plus que nul, même carrément en dessous de 0, ou le mot orgasme résonne en elles comme un oasis en plein désert c’est dire! 

Cette parodie raconte comment ces femmes, bien sous tout rapports vont découvrir leur sexualité plus que débridé et je ne peux pas en dire grand chose sans tout dévoiler en même temps.

J’ai beaucoup aimé ce roman qui se lit bien et rapidement, j’ai bien rigoler et il est d’ailleurs en train de faire le tour des mes proches féminines qui ont bien accrochées aussi.

bora-bora-s-bitches-331154

 

Auteur: Jacinthe Nitouche

Editions: Edibitch

Pages: 574

Prix : 15 euros.

Temps de lecture : 3 jours

 

 

Résumé:

Que dire à part que je vis, ou plus exactement que j’essaie de survivre, avec trois filles plus cinglées les unes que les autres: Pétra Van de Pute, Jane Moreau et Phillis Pine, dans un endroit que nous avons rêveusement surnommé « Bora bora ».

Oui sur le papier ça peut envoyer de la bûchette, mais dites-vous que dans la vie c’est pire. Pour épicer le tout, un mâle de nature indéterminée, qui a le don de me mettre le téton en érection et la vulve au court-bouillon, est apparu subitement sur notre palier… advienne que pourra! 

 

Mon avis :

Quand j’ai reçu le livre, je me suis dit: « purée paie ton pavé », puis je me suis dit « chouette j’en aurai plus à lire », car oui le résumé m’attirais énormément. Puis j’ai commencée à le lire et je me suis demandée si je survivrais à tant de grossièretés balancées à la minute. Et finalement j’ai tenue le coup! J’avoue que les premières pages n’étais pas facile, mais j’ai pris mon courage à deux mains et je me suis accrochée, et au fil des pages je me suis détendu, je n’ai pas oubliée l’écriture, non non j’ai carrément accrochée! Je pense que le livre sans ça ne serais pas aussi bien, je pense même que les personnages sans ça ne serais pas nos BITCHES préférées.

Un fou rire toutes les deux pages, j’en ai même eu des pertes, ma culotte « ragnagna » sans souvient encore! des répliques balancées comme un tueur d’élite, Jacinthe Nitouche et la lucky luc de la réplique « qui trou le string ». 

Mais c’est avant tout un livre sur une superbe histoire d’amitié entre 4 nanas et mon dieu j’échangerais bien mon mec contre ces filles là. Ou les « glands » font leur boulot de glands, ou les « morues » compte le plus. Ces magnifiques jeunes femmes sont à l’aise dans leur époque, à l’aises dans leur string et s’assumes et c’est comme ça qu’on les aimes à coup de « ma grosse », « morues » « ça envoi de la bûchette » et « roulage de galoche » , elles sont juste géniales. 

Alors c’est sur que ce livre est déconseillé aux âmes sensibles, aux puritaines, et au – de 16 ans (quand même un peu si ^^) , il prouve que l’on peut faire un livre de qualité quand l’auteur et l’écriture sont de qualités. 

 

C’est un énorme coup de coeur pour moi et je vous conseil d’aller directement sur le site de EDIBITCH et d’aller vous offrir un exemplaire de ce plaisir littéraire qui se déguste comme un bon moelleux au chocolat.