Articles Tagués ‘Serial Killer’

couv45342387

Auteur: Lisa Gardner

Editions: Le livre de poche

Pages: 500

Prix: 7.60 euros

Temps de lecture: 4 jours

Résumé:

Sally, Cindy, Lucile… Depuis l’enfance, Annabelle Granger s’est habituée à devoir changer brusquement de prénom, de nom, de maison, de ville, d’histoire… Sans qu’on lui donne la moindre explication. La découverte dans une chambre souterraine de l’ancien l’hôpital psychiatrique de Boston, des cadavres de six fillettes, mortes des années auparavant, fait la une des journaux. Un nom sur un médaillon identifie l’une des petites victimes : Annabelle Granger. L’heure n’est plus à la fuite et Annabelle décide de sortir enfin de l’ombre. Mais le tueur est toujours aux aguets. Il l’attend. Depuis vingt cinq ans…

Mon avis:

Annabelle Granger vit dans la peur depuis ses 7 ans ou avec sa famille elle à du fuir et tout quitter précipitament sans comprendre pourquoi, 25 ans plus tard elle se retrouve seule à Boston sans parents et sous un nouveau nom, encore. Elle continue à fuir à se méfier, à vivre dans la peur, mais dans la peur de quoi? Elle m’aime ne le sait pas, elle fuit tout les inconnus, l’Inconnu. Jusqu’au jour ou elle apprend la découverte d’une fosse dans un ancien hôpital psychiatrique ou les policiers découvres 6 corps de petites filles. Dont l’un avait un médaillon à son nom autour du cou. Elle décide d’aller voir les enquêteurs et d’expliquer sa vie de fuyarde (ou de rescapée). 

Cette sage de thrillers est présenté sous le nom de « saga de D.D Warren », la flic du roman, un personnage sur lequel pour le moment je n’ai pas du tout adhéré. Je la trouve froide, antipathique, pas agréable, et en plus dans ce roman je l’ai trouvé plutôt absente. Je préfère de loin Bobby le coéquipier super canon mais avec un côté sombre. 

Annabelle est super. J’ai craqué et elle va vraiment me manquer.

C’est mon premier roman de Lisa Gardner que j’ai commencé après un Franck Thilliez, autant dire que c’était pas gagner. L’histoire commence doucement, on à du mal, on piétine, mais dès le début on sait qu’il y a un gros truc et on veux savoir, donc on ne lâche pas le roman on lit, on lit et ça monde en crescendo , comme de bons préliminaires qui finissent sur un super feu d’artifices à la fin. Dès qu’un nouveau personnage arrive on le suspect sans jamais savoir vraiment mais il y a tellement de tension, c’est rapide, énergique explosif. 

couv31342352

Auteur: Franck Thilliez

Editions: Pocket

Pages: 436

Prix:6.10 euros

Temps de lecture: 3 jours

Résumé:

Un cadavre en morceaux artistiquement répartis est retrouvé aux environs de Paris. La victime a été décapitée et son corps martyrisé a fait l’objet d’une mise en scène défiant l’imagination. Le commissaire Franck Sharko est dépêché sur les lieux. Les ténèbres, il connaît : sa femme a disparu depuis six mois. Aucun signe de vie, aucune demande de rançon. Et cette nouvelle affaire, en réveillant le flic qui dormait en lui, va l’emmener au cœur de la nuit, loin, beaucoup trop loin…

Mon avis:

J’ai commencé ce livre en travaillant de nuit et je peux vous dire que j’ai du m’y reprendre en deux fois pour lire le début du roman qui vous plonge directement sur une scène de crime affreuse et immonde. 

On découvre dans ce roman Sharko pour la première fois (enfin logiquement mais je n’ai pas suivi la suite logique). Et ça je peux vous dire que c’est UN thriller comme j’aime en lire. Thilliez est un surdoué, je l’adore et je le remercie d’écrire.

Des femmes sont mutilées, et filmer, le tueur se prend pour un « sauveur », et traque Sharko autant que Sharko le traque, une course poursuite psychologique et intense s’engage pour retrouver Suzanne, la femme de Sharko et pour arrêter le tueur.

L’intrigue ne s’arrête jamais on ne fait que rebondir de scènes en scènes, c’est un pur bonheur, on plonge dans le milieu SM, et le porno. J’adore vraiment. Je n’ai pas lâché le livre, tant pis pour ma vie perso il fallait que je sache, une fois commencé je n’ai pas pu m’arrêter. 

Un coup de coeur orgasmique

couv38365292

Tome 1 – Tome 2

Auteur: Alan Bradley

Editions: 10/18

Pages: 406

Prix: 7.90

Temps de lecture: 1 semaine

Résumé:

En accueillant une diseuse de bonne aventure sur les terres de Buckshaw, Flavia ignore qu’elle vient de mettre les pieds dans une sombre histoire. En quelques jours, la gitane échappe de peu à une tentative de meurtre, un jeune vaurien est retrouvé pendu à une fontaine non loin du manoir, et on déterre le corps d’un enfant disparu des années plus tôt. Pour faire la lumière sur cette affaire sans queue ni tête, Flavia va devoir recourir à sa science des poisons et à les inspecteurs de police sont bien décidés à ne pas la laisser faire.

Mon avis: 

Alors en commençant ce roman je me suis dit « c’est un polar ce n’est pas grave si c’est un troisième tome », je me suis bel et bien trompé, car si j’avais commencé par le premier tome comme une personne « normal » j’aurai apprécié bien plus l’univers de Flavia et Flavia elle même. Elle est vraiment génial cette gamine de onze ans, hyper précoce. 

Donc Flavia est une jeune, très jeune détective en herbe, passionnée de chimie et des intrigues, curieuse, intelligente et persévérante, rien ne l’arrête. Elle se retrouve avec plusieurs affaires sur les bras, et indépendamment de sa volonté, il faut bien le dire, cette jeune fille à la poisse et c’est toujours sans vraiment le vouloir qu’elle tombe sur des scènes de crimes. 

C’est un vrai polar à l’anglaise, avec un peu de chance, on arriverais presque à sentir l’odeur du thé. J’aime vraiment ces ambiances feutré, guindé avec toutes ses politesses. 

Même si pour moi cela à été une lecture agréable, j’ai quand même eu des moments de zones d’ombres, il me manquait des éléments pour apprécier un peu plus le moment. Je pense lire le tome 1 et le tome 2 et re lire le tome 3. C’est une saga que je recommande aux personnes qui aime l’action sans que cela soit trop flippant à lire.

C’est un livre qui passe comme un bon choux à la crème.

Feu de glace de Nicci French

Publié: 19 octobre 2014 dans Thrillers
Tags:

couv59589720

Auteur : Nicci French

Editions: Pocket

Pages: 468

Prix: 7.30 euros

Temps de lecture: 4 jours

Résumé:

Il a suffi d’un échange de regards avec un inconnu croisé dans la rue pour qu’elle renonce à tout. Lorsqu’Alice Loudon se lance tête baissée dans sa relation avec Adam Thallis, elle ne connaît rien de lui, pas même son nom. Sous l’emprise de la passion, elle quitte son compagnon pour aller vivre avec Adam et l’épouse dans les deux mois qui suivent leur première rencontre. Mais à mesure qu’Alice découvre la personnalité complexe et tourmentée de son mari, ce qui n’était que simple curiosité va virer à l’obsession, menaçant peu à peu son couple et son équilibre mental. En fouillant dans le passé d’Adam, c’est sa propre vie qu’elle met bientôt en danger.

Mon avis: 

Alice à une vie des plus banale, un travail qui lui convient, un appartement, un groupe d’amis soudés et un compagnon depuis quelques années, mais un jour dans la rue elle tombe sur Adam Tallis, un alpiniste reconnu, entouré de mystère. Ils semblent s’attirer comme deux aimants, ils ne peuvent contrôler leur pulsion et font l’amour dans un bureau avant même d’échanger les banalités d’usage. Alice au fil des semaines devient de plus en plus accro à cette homme qu’elle ne connais à peine et va tout quitter juste pour lui, pour son amour, pour leur sexualité bestiale, elle va s’abandonner totalement à lui au point de se marier quelques semaines plus tard et tout accepter de sa part. 

Mais voilà Alice est curieuse et elle veux tout savoir de son bel alpiniste, de son héro, tout jusqu’à la moindre conquête , d’ailleurs elle est obsédé par les filles qu’il aurait eu avant de l’avoir elle. Elle va fouiller, fouiller jusqu’à tomber sur des choses pas très catholique, un passé houleux que Adam ne souhaite pas partager avec elle.

C’est une histoire d’amour qui me met mal à l’aise, où Adam demande une totale confiance à Alice, une histoire d’amour où il n’y a de la place que pour eux, exclusive, mal saine, qui va dériver petit à petit en maltraitance sexuel. Mais Alice est accro, elle aime Adam, elle veux Adam elle ne respire et ne vit que pour lui en total soumission, elle va s’oublier elle même, maigrir, arrêter d’exister en tant que telle pour fusionner avec son bel amant. Une histoire qui m’a étouffer par moment car ce genre d’histoire d’amour est un feu de paille et me gêne beaucoup.

Au niveau des personnages, Alice est une jeune femme banale, je l’aime bien, elle à la tête sur les épaules (enfin presque) , elle est curieuse, intelligente. Pour Adam c’est différent c’est un pervers narcissique du plus au point et je les hais! Deborah quant à elle je ne lui fait pas confiance jusqu’à la fin je ne lui fait pas confiance, elle cache quelques chose, je suis mal à l’aise avec elle , mais je n’arrive pas à savoir trop pourquoi.

C’est le troisième livre de NICCI FRENCH que je lis et ce n’est pas le meilleur, j’ai presque voulu l’abandonner, mais comme j’avais lu deux autres livres « Sourire en coin » et « Jeu de dupes » que j’avais adoré je me suis dit qu’il fallait que je persiste, que c’était un thrillers psychologique et que tout résidais dans la lenteur de l’histoire, dans les longues descriptions qui nous plonge toujours un peu plus dans le gouffre de l’histoire. J’ai bien fait de continuer car l’histoire n’est pas si mal, même si je persiste, pour moi ce n’est pas le meilleur roman de ses deux auteurs mais avec cette tension psychologique je l’ai fini d’une traite car je voulais absolument savoir comment il se terminerais. Au final une fois que l’on est dedans on est obligé de le terminer.

Papier

Auteur: Sire Cédric

Edition: Pocket

Pages: 655

Prix: 7.90

Temps de lecture: 24h

Résumé:

Cité les Ruisseaux. Surveillance de nuit. Eva Svärta et Erwan Leroy espèrent enfin faire tomber Ismaël Constantin. Mais le feu ravage son appartement et la caïd meurt brûlé vif. Neuilly sur Seine. L’argent, le pouvoir, la beauté… Madeleine Reich avait presque oublié qu’il y avait un prix à payer. Ce soir, les anciennes blessures se rouvrent, et l’heure est venue d’affronter sa peur. Eva la policière albinos, ne le sait que trop bien: le temps n’a pas de prise sur les liens tissés dans le sang. Surgis de l’ombre, les fantômes du passé réclament leur dû.

Mon avis:

Ahhh Sire Cédric MON CHOUCHOU depuis la découverte de ANGEMORT l’année passée, depuis je lis toutes ses parutions en poche avec toujours la même excitation, car lui seul sait manier la « double plume » à la fois le THRILLER et le FANTASTIQUE ce qui vous donne une petite bombe entre les mains à ne lâcher sous aucun prétexte.

Nous retrouvons dans ce roman, Eva la flic Albinos (du roman DE FIEVRE ET DE SANG ) et Alexandre Vauvert dans un thriller des plus excitant. Un incendie se déclenche, un corps retrouvé calciné et mutilé, un bébé dans congélateur tout est réunis pour que Eva et son coéquipier Erwan se lance à la poursuite du pyromane. 

De son côté Alexandre Vauvert est pris dans une histoire de disparition mystérieuse d’un des hommes d’affaire le plus puissant de la région. Sans le savoir les deux histoires sont liées et Eva et Alex vont se retrouver. Je ne peux pas trop en dire sans tout dévoiler, car ce roman se savoure en même temps qu’il se dévore. 

La plume de Sire Cédric est simplement magique il arrive à mêler fantastique et réalité. Ses personnages sont attachants et atypiques , avec leur démons, leur blessures et leur volonté de combattre le mal.  Que dire de plus mis à part qu’évidement ceci est un coup de coeur dévoré en 24h.

Image

Résumé:

Un homme se réveille au fond d’un gouffre, deux inconnus et son fidèle chien comme seuls compagnons d’infortune. Il est enchaîné u poignet, l’un des deux hommes à la cheville et e troisième est libre, mais sa tête est recouverte d’un masque effroyable, qui explosera s’il s’éloigne des deux autres.

Qui les a emmenés là? Pourquoi? 

 

Mon avis:

Jonathan Trouvier est un ancien alpiniste, avec une vie bien rangé… en apparence seulement car il cache un lourd secret depuis 19 ans. Ce secret pourrais être la raison pour laquelle il se retrouve dans se gouffre .L’histoire débute quand Jonathan se réveil et se demande un peu ce qui se passe, il fait noir, il a froid et mal partout. Dès les premières lignes on est dans l’angoisse du livre. On découvre deux autres personnages Farid et Michel. Michel a une bombe caché dans le masque qu’il a sur la tête qui explosera si il se sépare de ses deux compagnons de plus de 50 m et Farid est enchaîné à la cheville. Aucuns des ses trois hommes ne se connaissent. Il vont devoir trouver pourquoi ils sont là? qui les unis? 

Il n’ont pas d’autre choix que d’apprendre tout les uns sur les autres , leurs vies, leurs secrets, même les pires, tout ce qui pourrais les rapprocher et découvrir pourquoi ils sont tout les trois enfermé dans « Vérité » et comment ils peuvent en ressortir si c’est le cas…

On découvre des hommes mis à nu par la peur, l’inconnu, le froid et l’angoisse, on découvre l’ Homme et tout ce qui peut avoir de plus mauvais, comme quoi il ne faut pas se fier aux apparences tout le monde a ses secrets.

Un grand livre de Franck Thilliez encore une fois. Le suspens ne se dévoile que dans les dernières pages, une fin à laquelle on ne s’attend pas et qui m’a laisser complètement perdue, j’ai du relire quelques pages avant pour savoir si j’avais bien compris, si je n’avais pas loupé quelques choses d’important. Autant j’ai adoré ce livre, autant j’ai détesté l’épisode de SAUW  avec lequel je trouve qu’il y a de grosses similitudes mais cela,n’empêche que j’ai adoré ce roman. 

 
 
Résumé

Londres 1864 Lizzie Martin accepte un emploi auprès d’une riche veuve dont la précédente dame de compagnie s’est enfuie avec un inconnu. Mais quand le corps de la jeune fille est retrouvé dans le chantier de la gare  ST PANCRAS , Lizzie décide de mener l’enquête. Elle pourra compter sur l’aide d’un ami d’enfance devenu inspecteur Benjamn ROSS pour découvrir la vérité sur la mort de cette jeune femme dont le  sort semble étroitement lié au sien.

Mon avis:

Premier tome de Ann  Granger que l’on découvre en France. Une enquête dans les années 1800 bien sympathique. Lizzie est une jeune femme intelligente et non peureuse plutôt moderne dans son époque. En arrivant à Londres elle tombe sur  un cortège funèbre, un cadavre d’une jeune fille retrouvé sur un chantier aussitôt les questions se bousculent dans sa tête, quand? comment? a t’elle souffert? Elle choque le cocher qui l’accompagne et lui  fait comprendre que ce ne sont pas des questions à poser pour une dame.

Lizzie est conduite dans sa nouvelle demeure et découvre plus tard que c’est la fille qui la précédée qui est retrouvée morte, la curiosité de Lizzie est trop forte et elle veut absolument connaître le fin mot de l’histoire. Elle se retrouve face à plusieurs personnes qui pourrait avoir un mobile pour tuer cette pauvre fille mais aussi a des personnages borner dans leur silence.
Elle va pouvoir compter sur l’inspecteur Ross qui n’est autre que l’enfant que son père à aidé en finançant ses études.

Un bon polar avec une intrigue et des personnage efficace, et un suspens qui tient jusqu’au bout,j’ai hâte de découvrir d’autre roman de cette auteur à succès en Angleterre.


Résumé:
Ce pourrait être un simple fait divers: un fossoyeur tue sa femme et ses enfants au fusil à pompe avant de se donner la mort.
David et Aurore, journalistes, sont sur les lieux, certains de tenir un sujet en or.
Le lendemain, c’est Kristel, la compagne de David, qui est victime d’un tueur dément. Pour le commandant Vauvert, cette affaire présente trop de zones d’ombres, et celles-ci ne vont cesser de s’étendre. La vague de meurtres se répand, emportant David jusqu’au bord du précipice, jusque dans les rêves de l’enfant des cimetières…
Mon avis:
Encore un roman de Sire Cédric que j’adore il s’agit de mon 4ème je reconnais sa griffe inimitable.
David et Aurore sont amis et collègue pour un journal local. David est photographe et vit avec Kristel peintre professionnel.
En pleine nuit Aurore appel David pour couvrir une macabre scène de crime, un fossoyeur aurait massacré toute sa famille avant de se suicider, le lendemain c’est Kristel qui se fait tuer à l’hôpital ou elle se rendait pour apprendre le dessin aux enfants malades. Trois jeunes garçons arrivent et l’un d’eux tu froidement Kristel avant d’être lui même tué par un policier. Mais le policier à regardé dans les yeux le jeune homme et semble depuis possédé. 
Villeneuve, se suicidera quelques jours plus tard après s’être crevé les yeux et fracassé le crâne contre le mur. Les deux autres jeunes subiront le même sort, l’un se pendra 30 minutes après être sortit de garde à vu l’autre sera retrouvé sans vie dans sa baignoire avec les viscères hors du corps.
Pour Vauvert, flic dur à cuire à du mal à déchiffrer l’enquête et ne veux pas penser à une raison surnaturel alors que tout les indices semblent aller dans le même sens, un démon posséderais tour a tour chacune de ses victimes jusqu’à les pousser au suicide.
David quant à lui à des visions de sa compagne qui lui dévoile petit à petit les piste à suivre pour arrêter tout ça. Avec Aurore ils se lancent à corps perdu dans cette recherche au meurtrier sans savoir ou ils mettent es pieds.
Sire Cédric nous ballade entre fiction et réalité sans jamais savoir ou nous nous trouvons. Là est sa magie, là est sont écriture. Sire Cédric est un auteur unique avec un univers fascinant que j’adore et dont je ne me lasse pas. 
Challenge Thriller 

 
Résumé:

Mais que pouvait bien chercher Malko Swann cette nuit-là ? Une overdose d’adrénaline, la sensation ultime, le sentiment de liberté ?
Pourquoi roulait-il aussi vite en pleine nuit sur une route de campagne étroite et sinueuse jusqu’à faire une chute de trente mètres en bas du pont du Diable ?
Atteint d’un traumatisme inexplicable, le musicien est désormais incapable d’entendre la musique. Mais il ne s’agit que du début de sa déchéance. Dans l’ombre, quelqu’un l’observe… quelqu’un qui veut jouer avec lui. Un jeu au goût de sang… Il s’engage alors dans un combat désespéré.

Mon avis:

Une écriture fluide, un esprit complètement tordu! Jusqu’au trois quart du livre je suivais un peu près le raisonnement, tout m’avais l’air un peu près normale , un jeune homme rechapé d’un accident de la route avec pour seul traumatisme ne plus entendre les sons, mais plus l’histoire avançais plus cela devenais tordu, je me perdais, je relisais les pages les lignes intensément j’étais concentrée, jusqu’à sursauter quand une sonnette retentissais pour un pause pipi dans la nuit (je travail de nuit en EHPAD) de là je me suis dit plus jamais! car quand même l’imagination sa travail dur!
Donc pour en revenir à dire que Sire Cédric est drôlement douée, il nous tient en haleine jusqu’à la fin il nous fait hésiter on ne sais plus qui croire, comment prendre les paroles des uns et des autres, dans nos têtes tout le monde devient suspect subitement!

Je ne peux pas dire grand chose sur l histoire sans prendre le risque de trop en dévoiler et de gâcher le plaisir du prochain lecteur^^

Un conseil, allez y franchement et sans retenue, lisez le intensément … ça vaut le détour !

Encore un roman qui confirme Sire Cédric dans mes Chouchous!!!!

Résumé:

Une affaire étrange bouleverse l’été de Lucie Hennebelle, lieutenant de police à Lille où elle vit avec ses jumelles. Un de ses ex-petits amis a perdu la vue en visionnant un court métrage acheté au fils d’un collectionneur décédé. Un film muet, anonyme, mais surtout, un film à la mise en scène malsaine et au scénario énigmatique. Au même moment, le commissaire Franck Sharko, ancien de la Criminelle et analyste comportemental à l’OCRVP (Office Central pour la Répression des Violences aux Personnes, Nanterre) suit un traitement par stimulations magnétiques au cerveau à cause d’une schizophrénie tenace. Il cède à l’appel du terrain à la demande de son supérieur et contre l’avis d’Eugénie, la petite fille imaginaire qui le suit depuis la mort de sa femme et de sa fille. Dans le Nord de la France, cinq corps d’hommes impossibles à identifier ont été retrouvés deux mètres sous terre. Mains coupées, dents et yeux arrachés, boîte crânienne tranchée, cerveau disparu, tous en état de décomposition avancé. Alors que Lucie découvre les horreurs que cache le film, un mystérieux Québécois l’informe par téléphone du lien ténu qui existe entre cette bobine et l’histoire des cinq corps. Une seule et même affaire grâce à laquelle Lucie et Sharko, si différents et pourtant si proches dans leur conception du métier, vont se rencontrer… Des bidonvilles du Caire aux orphelinats du Canada des années 1950, les deux équipiers vont mettre le doigt sur un mal inconnu baptisé le syndrome E. Un mal d’une réalité effrayante qui révèle que nous pourrions tous être capables du pire.

Mon avis

Ce livre doit être mon troisième de Thilliez et il ne fait que confirmer que cet auteur est mon chouchou et coup de coeur de l’année 2013!!
Je retrouve Henebelle 8 ans plus tard que le dernier roman que j’avais lue mais avec toujours autant de plaisir.
Je ne me suis pas ennuyer une seule seconde de la première à la dernière page, avec cette histoire abracadabrante de Syndrome E, qui, il faut le dire, commence doucement, l’histoire commence à être vraiment intéressante un peu avant le milieu du roman et cela va en grandissant jusqu’a la DERNIERE LIGNE du roman!! 
J’y est découvert un Franck Sharko plus tendre que je le pensais avec malgrès son passé capable de re tomber amoureux, ce qui lui donne un côté attachant malgrès son côté grosse brut et sa maladie qui peu en faire fuir plus d’un.
Donc ma grosse suprise de ce roman et l’histoire d’amour qui né entre Lucie et Franck deux flics qui se ressembles , justement un peu trop pour que leur histoire dure … vu ce qui se passe dans l’épilogue, j’ai la sensation que dans Gatica leur histoire ne continuera pas, le passé de Sharko semble se répéter avec les filles de Lucie et je pense que sa va le replonger dans ses pensés les plus sombres et mettre une distance entre lui et Lucie pour éviter de revivre une deuxième fois ce qu’il a vécu ! 
A voir dans Gatica comment cela évolue…

Donc pour conclure , un bon livre, une super histoire, des personnages attachants et un final qui donne envie de lire la suite!