Articles Tagués ‘Sexy’

Délivre-moi de J. Kenner

Publié: 30 octobre 2014 dans Erotisme
Tags:

couv67488741

tome 2 – tome 3

Auteur: J.KENNER

Editions: Pocket

Pages: 466

Prix: 7.30 euros

Temps de lecture: 1 jour et demi

Résumé:

Damien Stark est un riche homme d’affaires, d’une rare séduction. Tout ce qu’il veut, il l’obtient. Et ce qu’il veut par-dessus tout, c’est Nikki. Quand il lui fait une proposition qu’elle ne peut refuser – poser nue pour un tableau en échange d’un million de dollars -, la jeune femme est terriblement troublée. Elle ne comprend pas l’étrange attirance que cet homme exerce sur elle. Elle ignore aussi qu’il la soutient à son insu depuis des années et que cette offre n’est pas un hasard.
Elle voudrait fuir, mais elle accepte… en espérant qu’elle ne perdra pas son âme dans ce marché.
Car le simple frôlement de Damien la consume et ses yeux semblent cacher de sombres desseins.

Mon avis:

Je ne suis pas super fan des romances à proprement parler, même si quand on regarde mon blog j’en ai lu pas mal, oui c’est vrai, mais bon, je les tries sur le volet. Ce que je voulais moi c’étais du SEXE par de l’amour romantique mais un truc bien gore qui va droit au but si je puis me permettre. 

Donc c’est comme ça que je me suis retrouvé à la caisse de mon libraire avec « Délivre-moi » , tout en priant la divinité des romans érotiques de ne pas me retrouver avec les 50 nuances de Grey (trilogie que je n’ai toujours pas lue et que je ne suis pas prête de lire). 

Tout d’abord les personnages: J’ai beaucoup aimé Damien Stark , c’est un homme de pouvoir qui à tout ce qu’il veux comme il veux, il dirige, commande, exige… mais à de vrais cadavres dans le placard, c’est ça que j’aime, ce ne sont pas des personnages parfaits que l’on à là et ce n’est pas qu’une histoire de fesses non plus car plus l’histoire avance , plus on entre dans une intrigue pas digne d’un bon polar tout de même , mais avec un cadavre, de l’argent , des menaces, et un sombre passé on peut arriver à faire un truc pas mal. Pour notre chez Nikki c’est différent quand elle parlait de sont passé j’étais plus mal à l’aise car le histoires avec sa mère m’a angoisser et j’avais qu’une envie tuer la mère étrangler de mes propres main, j’ai moi même peur des enfermements alors je ne me sentais pas vraiment bien. Je peux comprendre que sa personnalité « rire, pleurer, s’énerver, rire… » puisse en énerver plus d’une car c’est chiant mais en même temps , elle aurait été beaucoup moins intéressante si elle aurait agit comme une digne « miss Texas » de ce nom, a dire ou à tout. Il faut un peu de piment. 

Pour les scènes classées X je m’attendais à pire , ce qui m’a soulagé c’est qu’il n’y a pas que ça dans le roman, même si j’admire leur endurance à toute épreuve et que je fait une « hola » bien mérité à la « chatte » de Nikki qui doit plus sentir grand chose à l’heure qu’il est^^ 

Pour moi ce roman et un petit coup de coeur, vraiment j’ai beaucoup aimé et j’attend avec impatience de connaitre un peu plus les intentions de Monsieur-je-peux-m-acheter-des-petites-planètes et son passé. 

couv54108831

Tome 2 -Tome 3 -Tome 4

Auteur: Sophie Jomain

Edition: J’ai lu

Pages: 318

Prix: 6,90 euros

Temps de lecture: 3 jours

Résumé:

« Je n’ai vraiment pas de bol: il aura suffi d’une morsure, d’une seule, pour que je me retrouve embarquée dans une histoire sans queue ni tête. Je ne sais pas exactement comment ça à commencé, et je ne sais pas non plus de qu’elle manière tout cela a se finir. Quoi qu’il en soit, celui qui fera en sorte que les jeunes vampires arrêtent de se pointer pour s’enterrer dans mon jardin sera mon héro. Et si en plus il est beau, riche et intelligent, je ne me plaindrai pas! Je veux retrouver ma vie d’avant, tranquille et … ennuyeuse à mourir. »

Mon avis: 

Félicity est une jeune femme de 2 ans, sans histoire et qui un soir se laisse embarquer par son amie Daphné dans un bar disco à Londres où cette dernière avait un rancard. Alors que Féli se retrouve à porter la chandelle, elle fait la rencontre d’un homme merveilleusement beau, « Monsieur-J’ai-Des-Cheveux-Long-Et-Je-Suis-Bien-trop-Beau-Pour-Etre-Vrai », qui va la capter et lui faire passer une nuit qu’elle n’est pas prête d’oublier, car au réveil en plus de découvrir quatre préservatifs XXl , (oui oui quatre!!!!), elle va découvrir une morsure qui va bousculer sa vie…Voilà la saga Félicité Atcock démarrée.

Félicité c’est LA copine que l’on veux, elle est drôle, intelligente, généreuse et attire tout les beaux mâles des environs (bon i on est pas trop regardante sur l’origine des mâles en question ça peut le faire). On est accroché au roman des le premier chapitre, tout va très vite, et tout devient addictif j’aurai pu le lire d’une seule traite si je n’aurai pas travaillé et les roman que je lis d’une seule traite sont très très rare. J’ai juste eu un peu de mal au début avec Térrance, l’Ange, qui avant de savoir son origine , son comportement « rentre dedans » m’a fait un drôle d’effet mais plus loin on se rend compte que cela fait parti du personnage. 

L’histoire est posé sur des bases de mythologie avec la lutte du bien et du mal Dieu et Lucifer, mais cela reste simple et sans prise de tête, le livre et drôle et sexy sans que cela ne devienne dérangeant. Sophie Jomain à su bien doser les émotions.

Ce roman est un gros coup de coeur pour moi , je vais d’ailleurs enchaîner tout de suite avec le tome 2, je suis même ravis qu’un tome 4 soit prévu , mais je pense qu’avec Sophie Jomain et moi cela ne fait que commencer et promet plein de bons moments délicieux et de détente .

Sexy No de Rose Darcy

Publié: 12 septembre 2014 dans Edibitch, Nouvelles, Romances
Tags:

couv43984097

Auteur: Rose Darcy

Edition: Edibitch

Pages: 62 

Prix: 5 euros

Temps de lecture: 50 minutes

Résumé:

Elle ne rentre pas dans un jean slim en taille 34. Elle ne fait pas la couverture du dernier numéro de Vanity Fair. Elle n’est pas le centre du monde, même si elle aimerait! Elle n’est pas l’un de ces top modèles qui défilent pour Victoria’s Secret. Elle n’est la muse d’aucun créateur, ni l’égérie de Dior, même si elle adorerait. Elle n’est pas ‘objet de tous les fantasmes et il n’y a pas des milliers de gens qui s’endorment en rêvant d’elle. Elle n’est pas la femme que tout homme désir. Non, elle n’est pas tout ça. Et peu importe! Parce qu’il y a bien une chose qu’elle est. Elle est… elle. No. Et vous allez adorez ses imperfections au point de tomber amoureux d’elle. Vous êtes prévenus!

Mon avis:

C’est un petit livre express, qui se lit en moins d’une heure, pratique pour les moments ou l’on n’arrive pas à dormir. On suit No durant un journée, avec Greg le frère d’une de ses meilleures amies qu’elle déteste car c’est lui qui lui à donné au collège le surnom de Willy, et oui ça fait mal! et ça ne pardonne pas.

J’ai passé un excellent moment avec elle. Elle est ronde elle est belle, elle à de l’humour et un bon caractère! que ça fait du bien de voir des héroïnes comme cela, ça change et ça manque beaucoup dans la littérature. Et la couverture est juste TROP SEXY j’adore la couverture. 

Donc c’était un super moment et pour le prix vraiment dommage de s’en priver.

ob_fbf633_cover

 

Auteur: James Lee

Editions City

Pages:

Prix : 7.90 euros

Temps de lecture : 3 jours

 

Résumé:

Bienvenue à Gray Town! Ses 7ooo habitants, son association de moto neiges, sa bibliothèque municipale et son fameux club de lecture réunissant chaque semaine cinquante femmes autour de la découverte d’un livre.
Cette fois, leur choix se porte sur le best-seller à la mode: une romance érotique décrivant les ébats musclés d’un jeune couple. Le livre agite ces tranquilles ménagères qui, du coup, trouvent leurs vies sexuelles lamentables et leurs maris trop avachis. Elles décident de prendre « les choses » en main.
Seulement, rien n’est comme dans les livres: un ascenseur qui tombe en panne, le facteur qui vous découvre déguisée en écolière ou la voisine qui s’interroge sur ce drôle de canard en plastique… Le parcours vers la libération sexuelle comporte bien des embûches. Les 50 ménagères de Gray ne sont pas au bout de leurs peines!

Mon avis:

Quand je suis arrivée dans ma librairie et que je suis tombé sur ce livre je me suis dit « oh non! encore un livre sur les 50 nuances de Gray, pff ils ne vont pas nous lâcher avec se bouquin! » et puis je l’ai tourné dans tout les sens et j’ai vu le mot « parodie » ohhh cela m’intéressais beaucoup plus, alors je l’ai ouvert et feuilleté quelques passages qui m’ont beaucoup plus, alors je me suis dit « ok c’est bon je m’auto flagéllerais ce soir pour expier ce pêché ».

Alors se livre c’est l’histoire de ménagères un peu coincées il faut bien le dire avec une vie sexuelle plus que nul, même carrément en dessous de 0, ou le mot orgasme résonne en elles comme un oasis en plein désert c’est dire! 

Cette parodie raconte comment ces femmes, bien sous tout rapports vont découvrir leur sexualité plus que débridé et je ne peux pas en dire grand chose sans tout dévoiler en même temps.

J’ai beaucoup aimé ce roman qui se lit bien et rapidement, j’ai bien rigoler et il est d’ailleurs en train de faire le tour des mes proches féminines qui ont bien accrochées aussi.

bora-bora-s-bitches-331154

 

Auteur: Jacinthe Nitouche

Editions: Edibitch

Pages: 574

Prix : 15 euros.

Temps de lecture : 3 jours

 

 

Résumé:

Que dire à part que je vis, ou plus exactement que j’essaie de survivre, avec trois filles plus cinglées les unes que les autres: Pétra Van de Pute, Jane Moreau et Phillis Pine, dans un endroit que nous avons rêveusement surnommé « Bora bora ».

Oui sur le papier ça peut envoyer de la bûchette, mais dites-vous que dans la vie c’est pire. Pour épicer le tout, un mâle de nature indéterminée, qui a le don de me mettre le téton en érection et la vulve au court-bouillon, est apparu subitement sur notre palier… advienne que pourra! 

 

Mon avis :

Quand j’ai reçu le livre, je me suis dit: « purée paie ton pavé », puis je me suis dit « chouette j’en aurai plus à lire », car oui le résumé m’attirais énormément. Puis j’ai commencée à le lire et je me suis demandée si je survivrais à tant de grossièretés balancées à la minute. Et finalement j’ai tenue le coup! J’avoue que les premières pages n’étais pas facile, mais j’ai pris mon courage à deux mains et je me suis accrochée, et au fil des pages je me suis détendu, je n’ai pas oubliée l’écriture, non non j’ai carrément accrochée! Je pense que le livre sans ça ne serais pas aussi bien, je pense même que les personnages sans ça ne serais pas nos BITCHES préférées.

Un fou rire toutes les deux pages, j’en ai même eu des pertes, ma culotte « ragnagna » sans souvient encore! des répliques balancées comme un tueur d’élite, Jacinthe Nitouche et la lucky luc de la réplique « qui trou le string ». 

Mais c’est avant tout un livre sur une superbe histoire d’amitié entre 4 nanas et mon dieu j’échangerais bien mon mec contre ces filles là. Ou les « glands » font leur boulot de glands, ou les « morues » compte le plus. Ces magnifiques jeunes femmes sont à l’aise dans leur époque, à l’aises dans leur string et s’assumes et c’est comme ça qu’on les aimes à coup de « ma grosse », « morues » « ça envoi de la bûchette » et « roulage de galoche » , elles sont juste géniales. 

Alors c’est sur que ce livre est déconseillé aux âmes sensibles, aux puritaines, et au – de 16 ans (quand même un peu si ^^) , il prouve que l’on peut faire un livre de qualité quand l’auteur et l’écriture sont de qualités. 

 

C’est un énorme coup de coeur pour moi et je vous conseil d’aller directement sur le site de EDIBITCH et d’aller vous offrir un exemplaire de ce plaisir littéraire qui se déguste comme un bon moelleux au chocolat.