Articles Tagués ‘Vampires’

couv20199441

Auteur: Georgia Caldera

Edition: J’ai lu

Pages: 764

Prix: 10.90 euros

Temps de lecture: 19 jours.

Résumé:

« Les réminiscences n’étaient que le commencement… »

Le voile a été levé sur les étranges rêves de Cornélia mais elle est plus que jamais en danger. Pourtant, la seule prudence n’est pas ce qui la pousse à rester auprès de Henri. Progressivement, leurs liens se renforcent bien que l’ombre du passé plane sur leur relation…
Pire encore, pour assurer leur protection contre Avoriel, ils doivent retourner à Reddening House où Cornélia a été témoin des horreurs que peuvent commettre ses habitants. Déjà angoissée, la jeune femme se noie de plus en plus dans de bien surprenantes visions…

Mon avis:

J’ai mis 19 jours à lire se roman, donc cette dernière semaine plusieurs heures tout les jours, pourquoi autant de temps? Pour plusieurs raisons, déjà les 767 pages du roman, mais j’adore les pavés donc cela ne me gêne pas et j’ai souvent mis le roman de côté en me disant « je fait une pause je le finirais plus tard. » mais finalement je le reprenais aussi vite trop curieuse de connaitre l’histoire de Henry, car si l’histoire est addictif, le caractère des personnages l’est beaucoup moins. Dans le premier roman, j’ai détesté Cornelia et j’avais de l’empathie pour Henry le pauvre vampire mal aimé et torturé par une gamine de 19 ans qui n’y connaissait rien à la vie avant et encore moins maintenant. Trop curieuse , trop naïve, trop impulsive, irréfléchie … enfin bref, mais l’histoire me tenais déjà en haleine, alors j’ai commencé le tome 2 en mettant de côté ma révulsion pour Cornelia. Alors dans le deuxième tome jusque un peu avant la moitié du roman mon avis c’est inversé, j’avais un gros malaise avec le comportement d’Henry, genre relation non constante. Il se faisait trop présent et moi mon personnage je l’imagine vieux , plutôt que beau et jeune . Puis la tornade Cornelia à repris le dessus et là heureusement que l’histoire et génial, l’ambiance me plait, et que Georgia à su aiguiser ma curiosité avec le passé de Henry, car j’ai lu la moitié du livre en en moins de trois jours. N’empêche que si j’aurai pu j’aurai mis une belle gifle à l’Hybride, alors je ne sais pas si cela est voulu ou pas mais j’espère que dans le troisième tome elle prendra un peu en maturité.

La fin ma juste mis un air béa sur ma tête et senti la frustration monté, si j’aurai été Henry j’aurai bien cassé un ou deux carreau moi aussi.

Il faut reconnaître que Georgia Caldera avec sa saga des LARMES ROUGES possède le don de nous faire passer part toutes les émotions plus contradictoires les unes que les autres, tout en rendant sont écriture plus addictive de pages en pages.  Donc vivement le mois de mars pour le troisième tome.

52_liv10

challe12

Pile à lire

Pages: 761 Prix: 10.90 euros Editions: J'ai lu Collection: Fantastique Temps de lecture: 3 jours

Pages: 761
Prix: 10.90 euros
Editions: J’ai lu
Collection: Fantastique
Temps de lecture: 3 jours

Résumé:

« Le temps n’est rien…
Il est des histoires qui traversent les siècles… »

Après une tentative désespérée pour en finir avec la vie, Cornélia, 19 ans, plus fragile que jamais, est assaillie de visions et de cauchemars de plus en plus prenants et angoissants.
Elle se retrouve alors plongée dans un univers sombre et déroutant, où le songe se confond à s’y méprendre avec la réalité.
Peu à peu, elle perd pied…
Mais, la raison l’a-t-elle vraiment quittée ? Ces phénomènes étranges ne pourraient-ils pas avoir un lien quelconque avec l’arrivée de ce mystérieux personnage dans sa vie ? Cet homme qui, pourtant, prétend l’avoir sauvée, mais dont le comportement est si singulier qu’il en devient suspect… Et pourquoi diable ce regard, à l’éclat sans pareil, la terrorise-t-il autant qu’il la subjugue ?!

Mon avis:

Voici plusieurs mois que ce roman est dans ma PAL, comme tout ceux de Georgia Calera d’ailleurs, j’ai acheté tout ses romans sans même lire les résumés, elle à un univers gothique que j’affectionne et dans lequel je me retrouve.

Ce premier tome est magnifique, je trouve qu’il colle bien à la saison de l’hiver et qu’il est « gothiquement » romantique, avec cette jeune fille qui à vécu plusieurs vies, et qui semble évoluer un peu plus à chaque nouvelles vies (enfin!) car franchement c’est la seule fausse note du roman, Cornélia est comment dire, chiante? Trop curieuse? elle est vraiment agaçante par moment, un coup « je t’aime » un coup « je t’aime plus », un coup « je sais que tu est un vampire cela ne me fait pas peur », d’heure plus tard « cela me dégoûte la façon dont tu te comporte », alors quand le roman fait 300 pages ça passe, mais là c’est un beau petit pavé de plus de 700 pages et cela peut être assez long, j’ai d’ailleurs fait plusieurs pause car j’en pouvais plus de son caractère.

Mais le livre reste pour moi un coup de coeur que je conseil à tout le monde. Il commence bien mon année 2015 et je vais d’ailleurs enchaîner avec le deuxième tome qui est d’ailleurs un beau bébé aussi, hein! elle nous les faits en pavés et on adore ça.

52_liv10

challe12

Pile à lire

couv54108831

Tome 2 -Tome 3 -Tome 4

Auteur: Sophie Jomain

Edition: J’ai lu

Pages: 318

Prix: 6,90 euros

Temps de lecture: 3 jours

Résumé:

« Je n’ai vraiment pas de bol: il aura suffi d’une morsure, d’une seule, pour que je me retrouve embarquée dans une histoire sans queue ni tête. Je ne sais pas exactement comment ça à commencé, et je ne sais pas non plus de qu’elle manière tout cela a se finir. Quoi qu’il en soit, celui qui fera en sorte que les jeunes vampires arrêtent de se pointer pour s’enterrer dans mon jardin sera mon héro. Et si en plus il est beau, riche et intelligent, je ne me plaindrai pas! Je veux retrouver ma vie d’avant, tranquille et … ennuyeuse à mourir. »

Mon avis: 

Félicity est une jeune femme de 2 ans, sans histoire et qui un soir se laisse embarquer par son amie Daphné dans un bar disco à Londres où cette dernière avait un rancard. Alors que Féli se retrouve à porter la chandelle, elle fait la rencontre d’un homme merveilleusement beau, « Monsieur-J’ai-Des-Cheveux-Long-Et-Je-Suis-Bien-trop-Beau-Pour-Etre-Vrai », qui va la capter et lui faire passer une nuit qu’elle n’est pas prête d’oublier, car au réveil en plus de découvrir quatre préservatifs XXl , (oui oui quatre!!!!), elle va découvrir une morsure qui va bousculer sa vie…Voilà la saga Félicité Atcock démarrée.

Félicité c’est LA copine que l’on veux, elle est drôle, intelligente, généreuse et attire tout les beaux mâles des environs (bon i on est pas trop regardante sur l’origine des mâles en question ça peut le faire). On est accroché au roman des le premier chapitre, tout va très vite, et tout devient addictif j’aurai pu le lire d’une seule traite si je n’aurai pas travaillé et les roman que je lis d’une seule traite sont très très rare. J’ai juste eu un peu de mal au début avec Térrance, l’Ange, qui avant de savoir son origine , son comportement « rentre dedans » m’a fait un drôle d’effet mais plus loin on se rend compte que cela fait parti du personnage. 

L’histoire est posé sur des bases de mythologie avec la lutte du bien et du mal Dieu et Lucifer, mais cela reste simple et sans prise de tête, le livre et drôle et sexy sans que cela ne devienne dérangeant. Sophie Jomain à su bien doser les émotions.

Ce roman est un gros coup de coeur pour moi , je vais d’ailleurs enchaîner tout de suite avec le tome 2, je suis même ravis qu’un tome 4 soit prévu , mais je pense qu’avec Sophie Jomain et moi cela ne fait que commencer et promet plein de bons moments délicieux et de détente .

Succubus Tome 5

Publié: 8 mars 2014 dans Bit-lit, Milady
Tags:, ,

Image

 

Résumé:

Georgina Kincaid a beau avoir des super pouvoirs, l’organisation de mariages n’en fait pas partie. Surtout si il s’agit de celui de son ex!

Heureusement qu’entre les activités déprimantes, comme regarder Seth en épouser une autre ou chercher une robe de demoiselle d’honneur, a librairie démoniaque a des distractions. Par exemple suivre les progrès d’un succube fraîchement débarqué à Seattle qui tente de corrompre le futur marié. Mais le danger rôde: une force mystérieuse envahit les pensées de Georgina et tente de l’attirer vers l côté obscur…

 

Mon avis:

Encore un tome intense de Kincaid, j’adore j’adore j’adore, j’aimerais trop être un SUCCUBE mais il faut l’avouer sans avoir la ie de Georgie qui a le don de s’attirer les faveurs des créatures les plus maléfiques de l’enfer.

Kincaid se retrouve avec encore beaucoup de soucis sur les bras , voir Seth se marier lui déchire le coeur, mais en plus devoir choisir la robe de mariée cela fait beaucoup! De plus un nouveau Succube viens d’arriver et tente de séduire Seth, ce qui ne va pas plaire du tout à Georgie et va réussir a convaincre Jérôme de la faire suivre.

Elle se retrouve en collocation avec Roman le fils de Jérôme en qui elle n’arrive pas a avoir entierement confiance , car elle se demande sans cesse quand est qu’il va tenter de la tuer comme il lui avait promis de faire quand elle a tuer sa soeur jumelle.

Et comme si cela ne suffit pas elle se retrouve pris au piège dans l’obscurité la plus complètement revivant des moments de son passé réel ou faux, la faisant peu a peu perdre la tête. Ses amis ne peuvent plus la contacter et Jérôme lui même à perdu sa trace. 

 

Un super tome que celui ci, je ne me suis pas ennuyé et j’ai pu le lire assez rapidement, malheureusement je rédige cette chronique quelques semaines plus tard (oubli) J’ai beaucoup de mal a me concentrer sur mes lectures en ce moment même si l’envie est toujours là, mais je suis heureuse d’arriver a la fin de la saga avec bientôt le tome 6 en poche, j’aurai au moins fini une saga sans me lasser en cours de route^^

 



Résumé

 

 » Les loups-garous peuvent être dangereux si vous vous mettez en travers de leur chemin. Ils ont un talent extraordinaire pour dissimuler leur véritable nature aux yeux des humains. Mais moi, je ne suis pas tout à fait humaine.  » En effet, Mercy Thompson n’est pas une fille des plus banales. Mécanicienne dans le Montana, c’est une dure à cuire qui n’hésite pas à mettre les mains dans le cambouis et à sortir les griffes quand le danger frappe à sa porte. Mais ce n’est pas tout : son voisin très sexy est le chef de meute d’une bande de loups-garous, le minibus qu’elle bricole en ce moment appartient à un vampire, et la vieille dame très digne qui lui rend visite vient jeter des sorts sur son garage. Au cœur de ce monde des créatures de la nuit, Mercy se trouve mêlée à une délicate affaire de meurtre et d’enlèvement…

 

Mon avis

 

 

 

 Un premier tome sympa mais sans plus. Je m’attendais à mieux vu l’engouement que la saga suscité chez les amateurs de Bit-lit.

 

La saga Mercy Thompson est presque un classique.

 

 

Ce qui ma aussi perturbé c’est au début du roman les rapprochements avec la saga Succubus de Richelle Mead ce n’est pas grand chose, juste deux petits clin d’oeil mais comme la saga Succubus est mon gros coup de coeur cela m’a perturbé.

 

 

Mercy est une jeune femme trentenaire mécanicienne de son métier, elle à la particularité d’être une « changeuse » elle peut se transformer en coyote quand elle le souhaite

 

Elle à été élevé par les loups garou de la meute du Marrock.

 

 

Un jour elle va offrir du travail à un jeune loup solitaire avec dans l’idée de le présenter à l’alpha du coin, le beau Adam.

 

Mais rien ne va se passer comme prévu.

 

Mac le nouveau loup est assassiné et déposé sur le seuil de la porte de Mercy, Jesse la fille d’Adam à été enlevé et Adam à été blessé dans une bagarre entre loup.

 

 

Mercy va mener l’enquête pour retrouver Jesse, et va faire équipe avec Adam et Samuel (son ancien petit ami). Ils vont devoir affronter des scientifiques, des loups solitaires, mais aussi faire face à des vampires et leur reine.

 

 

Un premier tome qui ne m’inspire pars vraiment et qui ne me donne pas envie de lire le tome 2, mais apparemment on deviens accro a cette saga au tome 3 alors je vais poursuivre on verra bien.



 

Résumé: 

Un vampire libertin et impie qui ne croit ni à Dieu ni au diable ? Lestat de Lioncourt, benjamin d’une famille de hobereaux auvergnats minés, a été vampirisé dans sa vingtième année par un démon.
Deux siècles plus tard, en Californie, attiré des profondeurs de la terre par le climat dionysiaque qui règne dans le monde, il lance un défi aux puissances des ténèbres en jouant une musique à réveiller les morts… Avec Lestat le vampire, Anne Rice a créé une créature unique et a révolutionné la littérature fantastique. Du San Francisco d’aujourd’hui à la Bretagne druidique en passant par la Venise du XVe siècle et le Paris prérévolutionnaire, un roman admirable et vertigineux, au cur d’un univers fascinant de sensualité et d’angoisse, peuplé d’êtres mi-anges mi-démons qui nous ressemblent comme des frères…

 


Mon avis:

Je connaissais Anne RICE avec la saga des Sorcières que j’ai lu il y a des années mais qui m’a énormément plus et marqué, donc j’ ai pris ce livre au « pif » juste parce que c’était Anne RICE je lui est fait confiance et j’ai eu raison! je l’adore, j’adore son écriture, son univers et ses personnages.
Evidement je me suis aperçus bien vite qu’il y avais un premier tome « Entretien avec un vampire » dès les premières pages et la je me suis dit « zut de zut », finalement c’est passé , je vais quand même lire le tome 1 puis le tome 3. 

Ce livre n’est pas un coup de coeur, par moment je l’ai trouvé long mais heureusement il y avait toujours un rebondissement au bon moment! j’ai eu beaucoup de mal a comprendre la relation qu’entretienne les vampires entre eux! pas de sexe? Lestat dit bien qu’il viol des mortelles avant de les tuer, il est attiré par les hommes autant que par les femmes? 
La relation avec sa mère qui m’a l’air incestueuse « ma compagne » « je l’embrasse sur les lèvres… » j’ai eu un peu du mal à comprendre .

J’ai adoré lire les histoires de Armand et de Marius car je suis quelqu’un qui a besoin de changements et sur quelques pages on change de « héros » temporairement et sa donne un coup de frai dans ce pavé de plus de 700 pages! 
D’ailleurs j’ai aimé les premières pages ou je trouvais un Lestat super moderne sur de lui et sachant qui il était,  mais j’ai eu du mal à retrouver ce Lestat dans le roman cela m’a un peu gêné sachant que c’étais normal puisque dans ce roman il était a la recherche des ses origines « vampirique » .